Daniel Larrieu

Daniel Larrieu 60 ballaisNé à Marseille, Daniel Larrieu est un chorégraphe français.

Chiquenaudes révèle l’originalité de son langage chorégraphique et remporte le deuxième prix au Concours de Bagnolet en 1982. Il passe des Jardins du Palais Royal où il répète à la piscine d’Angers où il crée Waterproof. Il traverse l’aventure de la danse des années 80, curieux des lieux, des rencontres et des expériences atypiques.


Il est créateur associé à La Ferme du Buisson de 1990 à 1992. Il est invité par de grandes institutions chorégraphiques : Opéra de Paris, Attentat poétique, Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et de Lyon, Ballet de Francfurt, Jungle sur la planète Vénus, Festival d’Avignon, Coda, Festival d’Automne…En 1994, il est nommé directeur du centre chorégraphique national de Tours et reçoit du Ministre de la Culture le Grand Prix National de la danse.

Il poursuit son travail de répertoire, de sensibilisation des publics et l’accueil et de jeunes compagnies et organise le festival Le Choré-graphique. Il créé des pièces d’envergure : On était si tranquille en 1998, Feutre en1999, Cenizas en 2001

Daniel Larrieu quitte le CCN de Tours fin 2002. En novembre 2003, il crée N’oublie pas ce que tu devines, pour six interprètes. Il obtient en 2004, le prix de la chorégraphie de la SACD et réalise la même année un spectacle pour jardins, Marche, danses de verdure ainsi qu’un solo dans le cadre du Vif du sujet, SACD pour le festival de Montpellier, pour Julie Dossavi, À chaque vent, le papillon se déplace sur le saule.
En 2006, il reprend Waterproof pour les 20 ans de la création au CNDC d’Angers, et crée une nouvelle pièce pour huit danseurs Nevermind à la MC2 de Grenoble.
À partir de 2007, il entame un cycle de rendez-vous publics hors-champ de la représentation théâtrale classique. Il crée LUX en février 2010 à la Ferme du Buisson.
Il danse sur des plaques de glaces à la dérive avec le cinéaste Christian Merlhiot et produit une installation et un film ICE DREAM.
Il créée en 2011 avec Pascale Houbin et Dominique Boivin un programme de danses sur des chansons françaises En Piste. En 2012, il est acteur-danseur dans la mise en scène de Gloria Paris, Divine, ou il incarne les figures singulières et interlopes de Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet au théâtre de L’Athénée.
Il travaille avec Jérôme Marin et Marianne Baillot à un récital de chansons inadmissibles en décembre 2013 pour la scène nationale d’Orléans L’Âme au diable.
Il a publié chez Acte-Sud, un livre Mémento 1982-2012 qui retrace son parcours avec 200 documents et textes, ouvrage qui donne lieu à une lecture performative Avenir.
Il créé avec la promotion 74 de l’ENSATT de Lyon, NUITS le 23 février 2015 pour 14 comédiens. Il joue le rôle de Daniel dans le film du réalisateur Chilien Nicolas Viléda avec Manu Gevara Le Diable est magnifique. En 2016, il crée une installation numérique à danser pour les enfants Flow 612.
Il revient à l’interprétation pour les chorégraphes Pierre Pontvianne, là, et Thomas Lebrun, Avant Toutes Disparitions.
Il joue le rôle de Hunter dans Corps Étrangers de Stéphanie Marchais pour le metteur en scène de théâtre Titouan Huitric en avril 2017 à Lyon au Théâtre des Clochards Célestes.
Il crée en 2017 une nouvelle pièce chorégraphique, autour de trois pièces dansées sous le titre Littéral.


Daniel Larrieu a été administrateur délégué à la danse à la SACD pendant deux mandats de trois ans. Il est officier des arts et des lettres et vice-président de l’ENSATT depuis 2016.

Le 30 décembre 2017, Daniel Larrieu a été élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur.

http://www.daniellarrieu.com