Contemporain

Daniel LARRIEU

Danse en partages
ART
Chorégraphique
à Aix
Stage
international
de danse

Aix-en-Provence
20-25 août 2018

Artistes pédagogues invités

Nicolas Le Riche

photo NLR Solor

Nicolas Le Riche entre à 10 ans à l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris. Il est engagé en 1988, dans le corps de ballet à tout juste 16 ans. Rapidement remarqué, il est promu Premier Danseur en 1991 et Danseur Etoile en 1993.

Il travaille avec les grands maîtres de la danse classique et contemporaine du XXe siècle: Roland Petit, Rudolf Noureev, Maurice Béjart, Jerome Robbins...

Les chorégraphes contemporains créent pour lui : Mats Ek, William Forsythe, Jiří Kylián, Robin Orlyn, Angelin Preljocaj, Trisha Brown, Saburo Teshigawara... 

Il collabore avec les prestigieuses maisons d’opéras: Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, Royal Opera House de Londres, New York City Ballet, Scala de Milan... 

En 2014, l'Opéra de Paris lui accorde "une carte blanche" pour cloturer plus de 20 ans  d'une brillante carrière lors d'une magistrale soirée où il reprend quelques uns de ses plus grands rôles.

Mais, Nicolas Le Riche est un artiste aux multiples facettes.

Egalement comédien, il collabore avec Julian Schnabel pour "Le Scaphandre et le Papillon" récompensé aux Golden Globe Award 2008. Il est assistant à la mise en scène de Gao Xi Qiang (Prix Nobel de Littérature 2000) pour sa pièce de théâtre "Quatre quatuors à cordes pour un week-end" présentée à la Comédie Française. Il joue au théâtre sous la direction de Guillaume Gallienne "Huis Clos" de J-P.Sartre. 

Chorégraphe, Nicolas Le Riche crée notamment pour l'Opéra de Paris (Caligula), le CND (Birdy), le CCN de Nancy (RVB21) . Sa création « Odyssée » est filmée par Vincent Perez. Il crée pour Clairemarie Osta « Une Après-midi... » à l’occasion de la carte blanche que lui consacre le Théâtre des Champs-Élysées. Il crée « PARA-ll- ÈLES » en février 2016 sur la musique originale de Matthieu Chedid. 

Le Ballet de l’Opéra de Bordeaux lui commande un ballet original présenté en Mars 2017. 

Passionné par la pédagogie et la transmission il fonde et anime avec Clairemarie Osta en 2015, LAAC - L’Atelier d’Art Chorégraphique - au Théâtre des Champs Élysées. Dans ce cadre, il imagine un concept de conférences dansées présentées au cours de la saison 2016/2017 à la Fondation Vuitton où se mélangent Art vivant et Transmission. 

Nicolas Le Riche est Officier dans l’ordre du mérite et des Arts et Lettres et Chevalier de la légion d’honneur

 

Clairemarie Osta

photo Clairemarie Don quichotte ou Bayadère

Premier prix du Conservatoire régional de Nice, championne de France de claquettes à 12 ans, Clairemarie Osta obtient le premier prix du Conservatoire Supérieur de Paris en danse classique. 

Elle intègre l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris en 1987 puis le corps de ballet en 1988. Nommée Danseuse Etoile de L'opéra de Paris en 2002, elle a travaillé avec Rudolf Noureev, Carolyn Carlson, John Neumeier, Jiri Kylian ou encore Jerome Robbins. 

De nombreux chorégraphes ont créé pour elle. Roland Petit lui crée le rôle de Marie dans Clavigo , Angelin Preljocaj le rôle de l'éveil dans Siddhartha , Benjamin Millepied Amoveo , Mats Ek Appartement , William Forsythe Pas Parts,  pour JC Gallotta elle sera la fiancée de Nosferatu et la Lune du Caligula de Nicolas Le Riche. 

En 2008, elle est Anaïs Nin dans le court-métrage de Clara Ballatore «Anaïs rushes». 

En 2012, un documentaire intitulé «Les Adieux» retrace son dernier rôle sur la scène de l’Opéra de Paris dans L’histoire de Manon de Kenneth McMillan. 

En 2013, Clairemarie Osta est nommée directrice des études chorégraphiques auCNSMD de Paris. 

En 2014, elle danse M. & Mme Rêve de Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault et sillonne la France avec le spectacle Itinérances dirigé par Nicolas Le Riche. Pour sa carte blanche, il crée pour elle au Théâtre des Champs-Elysées le solo Une Après-midi... sur la musique de Debussy et le duo Odyssée sur la musique d’Arvö Part qui fait l'objet d'un film court réalisé par Vincent Pérez et  sorti en 2016. 

En 2015, elle fonde avec Nicolas Le Riche LAAC - L’Atelier d’Art Chorégraphique - domicilié au Théâtre des Champs-Elysées. 

Clairemarie Osta préside le jury du Concours Nijinski à Deauville et participe à ceux de Lausanne et de  Berlin. 

 En 2016, avec Nicolas Le Riche , elle  présente «PARA-ll-ELES», un spectacle poétique mis en musique par Matthieu Chedid à Paris puis en tournée notamment au festival Le temps d'aimer à Biarritz, à Arcachon et Saint Germain en Laye. Les danseurs de LAAC COMPAGNIE les ont rejoints sur scène pour une nouvelle version. 

Clairemarie Osta et les danseurs du LAAC participent aux conférences dansées à la Fondation VUITTON sous la direction de Nicolas Le Riche.

LAAC en scène(s) présente son programme de créations sur la scène du conservatoire à Rayonnment Régional d’Aix en Provence en janvier 2017.

Clairemarie Osta est Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur et des Arts et Lettres. 

le riche osta photo LAAC

En septembre 2015, Nicolas Le Riche et Claire-Marie Osta fondent le LAAC (l'Atelier d'Art Chorégraphique) domicilié au théatre des Champs Elysée à Paris, espace ouvert aux enfants à partir de 8 ans, aux amateurs ainsi qu'aux futurs professionnels.

 

Monique Loudières

 

phto monique loudière Don Quichotte

Formée à l’école de danse, puis engagée dans le corps de ballet de l’Opéra de Paris à l’âge de 16ans, Monique Loudières est choisie par Rudolf Noureev en 1981, pour interpréter “Kitri” dans sa production de Don Quichotte.

 Rosella Hightower, alors Directrice de la Danse, la nomme Danseuse Etoile en 1982.

Dès lors, elle danse tout le répertoire classique et néo-classique, avec une prédilection pour les grandes héroïnes dramatiques des ballets : Giselle, Roméo et Juliette, Manon, Notre-Dame-de-Paris, Eugène Onégine.

Elle interprète les oeuvres de  grands chorégraphes tels que : J.Robbins ,A.Ailey, G.Balanchine, M.Béjart, J.Neumeier,  S. Lifar ,J.Kylian ,P.Taylor, R.Petit, K.Mac Millan ,M. Graham, T.Tharp, W. Forsythe et “Giselle” de Mats Ek. Elle aborde également le répertoire contemporain avec D. Larrieu, C.Bastin, J.Bouvier, R. Obadia ,N. Christie, B.Li.

Elle est l’Etoile invitée de nombreuses compagnies : Boston Ballet, Scala de Milan, Ballet de Stuttgart, Staatsoper de Berlin, Sadler’Wells Royal Ballet, Tokyo Ballet, Teatro Colon de Buenos Aires, Festival de la Havane...

En 1993, le ministère de la culture lui décerne le Grand Prix National de la Danse et la nomme Commandeur des Arts et Lettres en 1996.

Après avoir bénéficié de l’enseignement de grands maîtres tels que Y. Brieux, Y.Chauviré, P.Lacotte, V.Verdy et R.Noureev, Monique Loudières a manifesté le désir de transmettre son expérience aux nouvelles générations de danseurs. Elle devient professeur et répétitrice pour le Prix de Lausanne, Europa Danse, l’Opéra de Paris et les CNSMD de Paris et de Lyon. 

De 2001 à 2008, elle est Directrice Artistique et Pédagogique de l’ECOLE SUPERIEURE de DANSE de CANNES Rosella Hightower.

En 2003, elle est invitée à l’Opéra de Paris pour la soirée en Hommage à Rudolf Noureev, puis à Tokyo avec M.Legris. Elle répond à nouveau à l’invitation du public japonais en 2004 et en 2007 pour interpréter des duos avec L.Hilaire et M.Legris.

En novembre 2007, elle crée sa propre version du ballet GISELLE avec le Cannes Jeune Ballet et les Ballets de Nice et d'Avignon.

Depuis son départ de L’ESDC en décembre 2008, elle répond aux invitations des écoles et compagnies professionnelles pour l’enseignement, la transmission et le coaching dans le monde entier.

En  2009 , elle reçoit un Prix pour la Carrière  au Festival de danse de Barletta (Italie) et en 2017 lors des rencontres internationales de danse « Europa in danza »à Rome.

En décembre 2009, elle interprète un solo dans la création " stand alone zone " de la compagnie Castafiore , à Cannes et Grasse .

En 2010 , elle danse " La Pavane du Maure " de J. Limon avec Kader Belarbi et le Ballet du Capitole de Toulouse.

" Trace avec moi " création de, et avec J.C Gil à Martigues.

" Les Funambules " création de T.Vincent , à Grasse et à Nice , dans laquelle elle fait ses débuts en tant qu’actrice.

Depuis juillet 2013 elle est directrice artistique du stage international relié au festival " les Etés de la Danse "  à Paris.

En aout 2015 , au Japon, elle interprète Lady Capulet dans la version de «  Romeo et Juliette » de Fabrice Bourgeois.

Elle est élevée au rang d’Officier dans l’Ordre du Mérite National .

 

Hervé Dirmann

Entré au Conservatoire de Nancy à 16 ans, puis au Conservatoire de Paris et parallèlement ayant suivu  l’enseignement de Solange Golovine (Vaganova),Hervé Dirmann est admis sur audition dans le corps de ballet de l’Opéra de Paris à l’âge de 18 ans.

En 1984, il est promu « Sujet » sous la direction de Rudolf Noureev. 

Deux ans plus tard, Maurice Béjart l’invite à rejoindre les Ballets du XXéme siècle. Cette expérience lui donnera l’opportunité de s’exprimer en tant que soliste dans: Malraux, Light, Sonate à 3, les Danses Grecques,  Thalassa, le Marteau sans Maître, le Boléro, le Sacre du Printemps.

A son retour à l’Opéra de Paris et jusqu’à son départ en 2001, il interprète des rôles de solistes, qui lui permettent de travailler avec de nombreux chorégraphes :R. Noureev, J. Neumeier, J. Robbins, J. Kylian, M. Baryshnikov, P. Lacotte, P. Bart, O. Vinogradov,   H. Spoerli, P. Bausch, D. Bagouet, K. Saporta, M. Morris …

En 2001, il est assistant répétiteur pour le ballet « Le Concours » de M.Béjart remonté à l’Opéra de Paris.

En 2003, sous la direction de Monique loudières, il est engagé à l'Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower, comme professeur et maître de ballet du Cannes Jeune Ballet.

Il y remonte les pièces : Allegro Brillante, Concerto Barocco (G. Balanchine), Fêtes des Fleurs à Genzano (A. Bournonville), Evening Song (J. Kylian), Dov’è la luna (JC. Maillot), Don Quichotte (R. Noureev / M. Loudières), Choukrane (R. Zanella), Master Class (M. Naisy), Ice (C.Carlson), Les éventails (A. Degroat), Vous avez dit bizarre (C. Emanuelli).

Il est assistant-chorégraphe sur la co-production Ballet de Nice et d’Avignon du « Giselle » de Monique Loudières en 2007-2008.

En 2013, il est engagé comme professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon.

 

 

 

 

 

Emanuel Gat

Emanuel Gat est né en Israël en 1969. Il découvre la danse à l'âge de 23 ans et intègre la compagnie Liat Dror Nir Ben Gal.

Il débute sa carrière de chorégraphe indépendant en 1994. Dixans plus tard il fonde la compagnie "Emanuel Gat Dance" au Suzanne Dellal Center à Tel Aviv.

Il y crée plusieurs pièces dont Voyage d’hiver (2004) et Le Sacre du Printemps (2004) qui recevront un Bessy Award.

Il crée ensuite K626 (2006) et 3for2007 (2007), avant de choisir de s’installer en France, à la Maison de la Danse d'Istres en 2007.

Silent Ballet (2008) sera la première pièce créée en France.

Suivront plusieurs créations dont Variations d’hiver en 2009, Brilliant Corners en 2011, The Goldlandbergs en 2013,  Plage Romantique en 2014. En 2016, il créée SUNNY avec le musicien Awir Léon.

Emanuel Gat est aussi régulièrement l'invité de compagnies et de structures pour lesquelles il crée ou transmet des pièces, entre autres : leBallet de l'Opéra de Paris, la Sydney Dance Company, le Ballet du Grand Théâtre de Genève, le Ballet National de Pologne, le Ballet National de Marseille ...

 

 

Professeurs du Conservatoire Darius Milhaud

 

Karine Aznar

K DAnse du feu 2x3Professeur de danse classique

Coordinatrice du Département Danse au CRR d'Aix-en-Provence et de l'académie d'été "Art Chorégraphique à Aix".

 

Développant une pédagogie autour de projets chorégraphiques favorisant l'éveil artistique, l'implication et l'esprit de groupe des élèves, Karine Aznar a développé un style très personnel mêlant technique classique et modernité, grâce et humour, humanisme et joie de vivre.

Elle crée depuis de nombreuses années des spectacles mettant en scène des danseurs amateurs et des artistes professionnels de tout bord (danseurs, musiciens, chanteurs, comédiens, stylistes...).

Chorégraphe, styliste (elle crée l'ensemble des costumes pour ses spectacles), régie lumière, Karine Aznar est une créatrice complète au service des jeunes talents.

 

 

 

Pascal Vermeeren

Professeur de danse classique 

Danseur Coryphée en première ligne du corps de ballet de l'Opéra de Paris pendant 25 ans, Pascal Vermeeren a une expérience riche des rencontres et travaux chorégraphiques faits avec R. Noureev, M. Bejart, R. Petit, Pierre Lacotte, J. Neumeier, P. Bausch, W. Forsythe, A. Preljocaj, JC Galotta,J. Robbins ou encore P. Bart.

Des rôles de demi-solistes et solistes ont parsemé son parcours dans cette grande maison.

Egalement chanteur et comédien, il participe à plusieurs comédies musicales. En 2011, il est choisi pour chanter dans "Rendez-vous" de Roland Petit à l'Opéra de Paris.

Après son départ de l'Opéra de Paris en 2013, il se forme à l'enseignement de la danse au Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris et optient son certificat d'aptitude au professorat de danse classique. 

 

Christine Lyon-Moal

Professeur de danse contemporaine

Christine Lyon-Moal possède un double diplôme d'Etat en danse Jazz et Contemporaine.

Sa pédagogie s'appuie sur une solide expérience acquise auprès de nombreux publics de tous âges, tant en conservatoires qu'en milieux scolaires (Classes à Horaires Aménagés). Plusieurs fois médaillée et récompensée lors des Rencontres Chorégraphiques Nationales de la FFD, chorégraphes des variations imposées de la CND, elle participe régulièrement aux jurys des concours régionaux et nationaux, ainsi qu'à ceux des examens de fin de cycles des conservatoires de la région PACA.

Son travail, souvent remarqué pour sa sensibilité et sa poésie, est orienté vers la circulation du mouvement, la connaissance du corps, les sensations et les contacts, le tout fondé sur l'écoute des danseurs et la prise en compte de leur singularité.

 

 

 

 

  

Sophie Rouch

Sophie RoucheProfesseur de danse jazz 

 

Sophie Rouch a une double formation en danse classique et danse jazz qui lui permettent de tisser des liens entre les différentes techniques de danse.

Une pédagogie enrichie tout au long de sa carrière par de belles rencontres artistiques et pédagogiques, elle enseigne au conservatoire d’Aix-en-Provence et propose un travail à ses élèves dans un souci de placement adapté et réalisation du sens artistique de chacun.

Dans les cours de barre au sol, elle prépare ainsi le corps des danseurs en toute conscience, sur les fondamentaux de leur technique, permettant de développer le travail de chacun à travers l'anatomie et de propositions somatiques.

 

 

 

 

 

 

Daniel Larrieu 320px

Daniel Larrieu
Danseur, chorégraphe, directeur de compagnie

Icone inscription32pxInscrivez vous maintenant

Logos Conservatoire et AB  

Conception graphique, photographies(*) et réalisation du site : Nicolas Jullien et Karine Aznar pour Atelier Ballet d'Aix-en-Provence
(* à l'exception des photographies des professeurs et artistes)